La pollution c’est pas chouette

 

Le Laos fait face à plusieurs problèmes de pollution, en toute conscience au niveau gouvernemental si l’on en croit le Vientiane Times (à lire à l’Institut français).

On a vu un petit nombre de camions poubelles, dans les villes. Les autres déchets sont soit brûlés à la sauvage, soit abandonnés sur les bords de routes. Amis de l’économie circulaire, y’a du boulot, une filière à inventer.

Les véhicules récents sont souvent des 4×4 ou des pickups, même en ville, mais peut-on se permettre de donner des leçons ? Au moins les moteurs sont « moins sales » que ceux des nombreux vieux camions, petits et gros.

On a testé pour vous : un bon dégazage de fumée noire servie par un camion qui vous dépasse dans une montée, quand vous cherchez désespérément de l’air. Mais bon, qu’est-ce qu’on fait là ?

Sur la N13, axe principal nord sud qui supporte des vélos aux porte conteneurs, toute une population de petits marchands, charrettes de nourriture, enfants allant à l’école, motocyclistes … respire tant bien que mal, avec ou sans masque.

En permanence, elle.